Nous, le peuple,

un film sur les ateliers des Lucioles du Doc

sortie en salles mercredi 18 septembre !

 

 

Les réalisateurs·trices Claudine Bories et Patrice Chagnard ont filmé nos ateliers constituants pendant un an, jusqu’à la rencontre finale des trois groupes de travail avec des député·e·s.

 

Au moment où le projet Constit I devenait des heures d’images alignées sur une timeline, au moment où débutait le montage du film Rousseau, la mode et la prison, nous avons commencé un nouvel épisode du projet Constit, communément appelé Constit II.

Constit II, ce sont de nouveau trois groupes de personnes, de nouveau le pari d’écrire une ébauche de Constitution, de nouveau l’envie de créer des espaces de paroles, de débats, d’échanges politiques, au sein d’ateliers réguliers et à travers des messages vidéos.

Constit II, ce sont de nouvelles rencontres, toujours à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, toujours au lycée Jean-Jacques Rousseau, mais aussi en 2018, avec le Collectif Repérages et l’association Femmes Solidaires Fsdva de Villeneuve Saint-Georges et d’ailleurs.

Constit II ce sont Claudine Bories, Patrice Chagnard et Pierre Carrasco qui réalisent un film sur cette expérience, qui assistent à chacun des ateliers avec nous.

Constit II c’est aussi une envie d’écrire un seul texte, commun aux trois groupes, de créer davantage de dialogue et de débat d’idées entre les groupes. Une envie qui émerge de partir d’une page blanche, et de s’autoriser à repenser le système tout entier.

Constit II c’est également un groupe de lycéen·nes qui visite l’Assemblée nationale, qui nous étonne, qui apporte de la contradiction, de la résistance au changement, qui n’est souvent pas d’accord avec les deux autres groupes.

Constit II c’est une journée mémorable au mois de juin, la permission de sortie pour quelques participants de l’atelier à Fleury, la rencontre entre les trois groupes et la rencontre, l’autre, celle qu’on aura attendu, de laquelle on aura beaucoup parlé, douté, espéré, appris… la rencontre avec des député·e·s à l’Assemblée Nationale, le 28 juin 2018. Cinq député·e·s de quatre partis politiques différents étaient présent·e·s ce jour-là, et la rencontre a duré deux heures environ. L’un des participants de l’atelier de Fleury-Mérogis en a été l’un des animateurs principaux et a notamment introduit la rencontre. On ne peut être que marqués par la manière dont les trois groupes ont su s’approprier ce moment, sans crainte, sans retenue. Si nous avons parfois douté de la nécessité d’aller dans cette institution, après notamment (mais pas que) les refus essuyés par la Commission des Lois de nous recevoir, il était important pour une bonne partie des participant·es d’aller à la rencontre de députés, de faire résonner leur voix à cet endroit là. Et nous sommes allé·e·s jusqu’au bout, sans regrets. La teneur des propos et débats qui ont eu lieu ce jour là, l’émotion et la présence, fière et honnête des participant·es de ce projet laisseront des traces dans l’esprit des participant·es, de nous aussi qui les accompagnions, et en écho, dans l’histoire de notre association.

Constit II ce fut des ateliers entre novembre 2017 et juin 2018, et aujourd’hui, qui peut dire que c’est terminé ? Partout, nous voyons se prolonger des réflexions, actions et revendications politiques qui nous ont accompagnées pendant ces huit mois d’ateliers.

 

Si vous avez aimé l’aventure Rousseau, la mode et la prison, courrez au cinéma voir Nous, le peuple !

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici !

On nous les demande régulièrement à la suite du film, voici les textes rédigés par les trois groupes lors des ateliers : leur Préambule et leurs Propositions.

 

 

Et si vous n’avez toujours pas vu Rousseau, la mode et la prison, la prochaine prochaine projection aura lieu vendredi 27 septembre à 19h au Centre Paris Anim’ Place des Fêtes, en présence des lucioles!

 

 

En juin, retrouvez-nous pour 2 projections de films sélectionnés par les participant.e.s de nos ateliers de programmation

 

 

 

 « A l’ombre de la république » de Stephane Mercurio, est le film retenu par les participant.e.s de l’atelier Babel Doc « Apprentissage du français et cinéma documentaire », option programmation.

La projection sera précédé du film réalisé par les participant.e.s de l’atelier « réalisation » du projet Babel-Doc, et sera accompagnée d’un buffet et d’un débat avec les participant.e.s et des intervenant.e.s extérieurs.

 

Synopsis : « Quel est donc, à l’orée 2010 en France, l’état des personnes privées de liberté ? Il revient au Contrôle d’affirmer que les personnes sortent rarement de ces lieux autrement que brisées ou révoltées ». Rapport du contrôle général des lieux de privation de liberté (mars 2010). C’est le point de départ de ce film. Le CGLPL est une autorité administrative indépendante chargée de garantir les droits fondamentaux des personnes enfermées. À tout moment, sur l’ensemble du territoire français, les contrôleurs peuvent se rendre derrière les murs de leur choix. À toute heure, et pour la durée qu’ils jugent nécessaire. Prisons, bien sûr, mais également commissariats, hôpitaux psychiatriques, douanes, centres de rétention… Faire cette immersion avec le contrôle, c’est, bien entendu, voir une réalité sur laquelle la République se veut discrète. »

 

L’entrée est gratuite!

Adresse :

MJC Mercoeur, 11 rue mercoeur, 75011 Paris

Métro Voltaire

 

 

 

Dans le cadre de l’évènement BLOCK Belleville en partenariat avec Belleville Citoyenne, venez également découvrir le film choisi par le jury de détenus ayant participé à notre stage de programmation documentaire à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis : « Au bord du monde », de Claus Drexel !

Le film sera précédé d’une courte vidéo de présentation de leur choix par les détenus, et nous serons là pour échanger avec vous sur nos actions et le déroulement des stages.

Synopsis : Paris, la nuit. C’est ici que vivent Jeni, Wenceslas, Christine, Pascal et les autres. Sans-abri, ils hantent trottoirs, ponts et couloirs du métro, au bord d’un monde où la société ne protège plus. Ils nous font face, ils nous parlent.

Adresse : Belvédère de Belleville – 27 rue Piat – 75020 PARIS

Métro Pyrénées

C’est en plein-air et c’est aussi gratuit!

 

« Rousseau, la mode et la prison » part en tournée! Venez partager l’expérience du film avec nous, et découvrir des lieux militants ou associatifs du quartier du Grand Belleville!

PREMIÈRES DATES DE LA TOURNÉE :

  • Samedi 13 avril à 16h30 : Centre Social Maison du Bas-Belleville – 126 blvd de Belleville
  • Mercredi 15 mai à 19h30 : La Fabrik Coopérative – 23 rue du docteur potain
  • Dimanche 26 mai à 18h30 : Autremonde – 30 rue de la mare
  • Mercredi 29 mai à 19h30 : Espace Nogozon – 6 rue julien lacroix
  • Samedi 8 juin à 14h : la 20ème chaise – 38 rue des amandiers

Plus d’infos et les dates complètes de la tournée sur le facebook du film!

–> Par ici

 

 

Venez nous rencontrer lors des portes ouvertes de la Fabrik coopérative, samedi 9 février de 14h à 19h, dans nos locaux de la Place des Fêtes!

 

 

 

Et aux lucioles, on vous concocte un petit atelier documentaire sur-mesure de 16h à 17h30… Venez nombreux.ses!

 

Entrée libre, gratuite et conseillée

La fabrik coopérative

23 rue du docteur potain

75019 PARIS

Interphone : Sonner à la fabrik

 

Accès : Métro ligne 11 Télégraphe ou bus 60

 

 

Projection de l’atelier « Apprentissage du français par le cinéma documentaire »

Jeudi 20 décembre à 19h30 au Doc!

 

 

 

 

Projection de 9.3, Mémoire d’un territoire, de Yamina Benguigui, précédé de vidéos réalisées dans le cadre de l’atelier « réalisation ».

Une programmation choisie et présenté par « l’Atelier de français par le cinéma documentaire » des Lucioles du doc, en partenariat avec la Maison du Bas-Belleville

Chaque semaine, les participant.e.s des ateliers « programmation « et « réalisation documentaire » se retrouvent pour visionner et débattre, ainsi que réaliser des films autour d’une thématique définie ensemble.

Grâce au cinéma documentaire, support des échanges, les ateliers favorisent également l’information et la réflexion sur les enjeux qui traversent nos sociétés, ainsi que l’expression libre dans un contexte bienveillant en français. Cet événement est une restitution publique de ces ateliers, qui sera présenté par les participant.e.s.

Le film choisi par l’atelier « programmation » pour ce semestre est « 9.3, Mémoire d’un territoire » de Yamina Benguigui.

La projection sera suivi d’un débat (intervenants à confirmer) et d’un buffet offert.

Synopsis du film : De 1850 aux émeutes de 2005, en multipliant les témoignages de citoyens et d’experts, la réalisatrice retrace l’histoire de la Seine-Saint-Denis, et cherche à comprendre pourquoi cette banlieue francilienne est aujourd’hui considérée comme « le sismographe de toutes les tensions sociales du pays».

 

Entrée libre et gratuite!

Au DOC!
26 rue du Docteur Potain
75019 Paris

!! Juste en face de la fabrik coopérative où se trouvent nos bureaux !!
Accès : Métro ligne 11 Télégraphe ou bus 60

 

 

 

Projection de « Rousseau, la mode et la prison » samedi 17  novembre à 16h30 au Clos Sauvage

 

 
 
 
 
 
Les lucioles du doc sont heureuses de s’allier au festival d’éducation populaire « Poussons les murs », qui aura lieu le week-end des 16, 17 et 18 novembre au Clos Sauvage à Saint-Denis, pour y assurer la logistique « projection » et y proposer un débat autour de leur premier long-métrage documentaire : « Rousseau, la mode et la prison ». Nous vous proposons un temps de réflexion et d’échange autour de la question du recours au cinéma documentaire dans le cadre d’un atelier d’éducation populaire : qu’apporte de plus le recours au cinéma? Le film n’est-t-il qu’une trace de l’expérience vécue, ou existe-t-il comme objet propre? Que peut-on attendre d’un film d’atelier, quels en sont les objectifs?
 

Synopsis du film :

Des lycéen·ne·s de 1ère ES, des salarié·e·s d’un atelier de couture et des hommes détenus réfléchissent pendant neuf mois au fonctionnement de notre société et à ses institutions politiques. Chacun de leur côté, et communiquant à l’aide de messages vidéos, ces trois groupes se prêtent à l’écriture d’une ébauche de Constitution et tentent d’imaginer un autre avenir.

Ce film collectif est le résultat de leur année d’échanges et de réflexion, une expérience autour de l’émergence d’une prise de parole et d’une conscience d’avoir sa place.

 
Participation libre au bénéfice du festival
Au Clos Sauvage
166 rue du Landy
93200 Saint-Denis

Avant-première de « Rousseau, la mode et la prison » jeudi 8 novembre au Ciné 104 à Pantin

 

L’image contient peut-être : 5 personnes, texte

 

Après deux ans de travail intense, le deuxième film collectif des Lucioles du Doc sort enfin en salle!

Synopsis:
Des lycéen·ne·s de 1ère ES, des salarié·e·s d’un atelier de couture et des hommes détenus réfléchissent pendant neuf mois au fonctionnement de notre société et à ses institutions politiques. Chacun de leur côté, et communiquant à l’aide de messages vidéos, ces trois groupes se prêtent à l’écriture d’une ébauche de Constitution et tentent d’imaginer un autre avenir.

Ce film collectif est le résultat de leur année d’échanges et de réflexion, une expérience autour de l’émergence d’une prise de parole et d’une conscience d’avoir sa place.

La projection sera suivie d’une rencontre avec les participant.e.s et l’équipe du film, autour d’un buffet offert par les Lucioles du Doc au restaurant Le Vertigo.

 

RÉSERVATION OBLIGATOIRE: anne@lesluciolesdudoc.org

 

 

 

Nous serons le 21 juillet à Beaumont-sur-Oise pour la marche des deux ans de la mort d’Adama Traoré  

 

 

 

Les Lucioles du Doc est fière d’avoir été sollicitée pour organiser la projection du documentaire « Pour Adama, Chapitre 1 », réalisé par Hamé.

Nous marcherons aux côtés du comité Vérité et Justice pour Adama et de toutes les personnes présentes le samedi 21 juillet à 14h à Beaumont-sur-Oise et vous invitons à nous rejoindre.

Plus d’informations ici

 

#MarcheADAMA

 

Notre partenariat avec Basta! fête sa première année !

Au printemps 2017, Les Lucioles du Doc a officialisé un partenariat avec Basta!, média indépendant en ligne et gratuit, centré sur l’actualité économique, sociale et environnementale.
Chaque mois, vous aurez le plaisir de lire des chroniques rédigées par des membres de l’association mettant en avant un film documentaire.

Accédez ici aux chroniques publiées par Les Lucioles du Doc sur Basta!

Appel à films

Afin d’étoffer nos futures publications, nous recherchons activement des films documentaires dont la sortie en salles est prévue au cours des prochains mois.
Les films doivent aborder des thématiques en lien avec la ligne éditoriale de Basta ! (enjeux écologiques, actions citoyennes, luttes et revendications sociales, mouvements de solidarité et alternatives mises en œuvre.)

Si un film correspond à ces critères, n’hésitez pas à nous envoyer un lien de visionnage en mentionnant dans l’objet de votre email [Appel à films – Les Lucioles du Doc & Basta]
Pour nous écrire : contact@lesluciolesdudoc.org

 

Le deuxième film des Lucioles du Doc verra bientôt le jour !

Les Lucioles du Doc réalise son deuxième film documentaire, issu des ateliers menés en 2017 autour de la thématique de la Constitution.
C’est un film réalisé collectivement par plusieurs membres de l’association et qui approche aujourd’hui de sa version finale.

Nous avons fait appel au financement participatif pour finir ce projet car nous sommes arrivés au bout de nos capacités d’autofinancement et des possibilités de subventions qui s’offraient à nous. Si vous voulez en savoir plus, vous trouverez le détail du projet sur la page de la collecte. Plus de 200 personnes ont apporté leur soutien et nous les remercions !

 

Projection « L’envers du décor »

« L’envers du décor » est le premier film documentaire réalisé dans le cadre d’un atelier animé par Les Lucioles du Doc.

Une mobilisation de salarié.e.s, deux chemises arrachées et le déferlement médiatique qui suit. L’affaire fait grand bruit et les principaux titres de la presse sont unanimes : c’est allé trop loin ! Pourquoi cette réaction uniforme ? « L’envers du décor », film réalisé à plusieurs mains, cherche à identifier les mécanismes à l’origine de ce que l’on appelle le conformisme médiatique.

En 2017, nous avons organisé cinq projections publiques de ce film, en partenariat avec plusieurs lieux et associations, à : Montreuil, Mulhouse, Paris et Saint-Nazaire. Un grand merci à Synaps collectif audiovisuel, au collectif de La parole Errante demain, au FOEM de Mulhouse, au Moulin à Café, à Belleville citoyenne et à l’association Les Pieds dans le PAF de St Nazaire qui ont rendu possibles ces événements et ces rencontres.

En 2018, une représentation du film a eu lieu au centre social Louis Lumières à Paris, le 16 mars dernier.

Si vous souhaitez vous aussi organiser une projection du film, vous pouvez nous contacter ici.

Affiche de « L’envers du décor » réalisée par Charlotte Parisse.